sup {font-size:10px; vertical-align: 5%!important;}

Andréa Kotarac

andréa kotarac

Un can­di­dat atta­ché aux habi­tants de la péri­phé­rie de Lyon

Ori­gi­naire de Haute-Savoie et diplô­mé de l’Université Lyon III en droit public et rela­tions inter­na­tio­nales, je suis un Lyon­nais d’adoption et de cœur.

Plus tard, je découvre Vénis­sieux durant deux ans en tant que juriste entre 2014 et 2016, puis je suis actif poli­ti­que­ment sur la ville de Vaulx-en-Velin lors des cam­pagnes pré­si­den­tielles en ter­mi­nant can­di­dat aux élec­tions légis­la­tives en 2017 pour la France Insou­mise, ain­si que membre de l’équipe de cam­pagne de Jean-Luc Mélen­chon.

De Mélen­chon à Marine Le Pen

Élu conseiller régio­nal à 26 ans, c’est par res­pect pour mes élec­teurs que je démis­sionne de mon man­dat d’élu en mai 2019 lorsque j’appelle à voter pour le Ras­sem­ble­ment natio­nal lors des élec­tions euro­péennes. Je constate que la France Insou­mise a aban­don­né son carac­tère patriote et répu­bli­cain au ser­vice des Fran­çais, de l’emploi local, se diri­geant vers le com­mu­nau­ta­risme et la divi­sion. Comme une majo­ri­té de Fran­çais, j’observe aus­si que le cli­vage gauche/droite n’existe plus. Il laisse place à une nou­velle confron­ta­tion entre le camp du peuple por­té par Marine Le Pen et celui des élites repré­sen­té par Emma­nuel Macron.

Un homme enga­gé pour la paix et conscient du dan­ger isla­miste

C’est lors de plu­sieurs voyages à l’étranger ou dans des zones de guerre que je constate les réels dan­gers pour notre pays. En Ukraine, je par­ti­cipe à plu­sieurs voyages huma­ni­taires notam­ment à Donetsk en aidant à la sur­vie d’un orphe­li­nat. Je constate que la guerre gronde, même sur notre conti­nent. De la même manière, je me rends dans une Syrie dévas­tée, en 2018, puis 2019. Là-bas je prends conscience que l’islamisme est un dan­ger réel qui guette notre pays et auquel il faut dire STOP. Et vite !

À la tête d’un ras­sem­ble­ment inédit dans notre métro­pole de Lyon

Je suis fier et enthou­siaste de mener les listes du Ras­sem­ble­ment natio­nal pour la Métro­pole de Lyon. Nos listes allient pour la pre­mière fois des per­sonnes aux par­cours divers, de gauche, de droite, des his­to­riques du Ras­sem­ble­ment natio­nal, de la socié­té civile, des ensei­gnants de 23 ans, tout comme des retrai­tés de 68 ans. Unis dans un seul et même objec­tif : ser­vir nos habi­tants de la Métro­pole de Lyon !

De Mélen­chon à Marine Le Pen

Élu conseiller régio­nal à 26 ans, c’est par res­pect pour mes élec­teurs que je démis­sionne de mon man­dat d’élu en mai 2019 lorsque j’appelle à voter pour le Ras­sem­ble­ment natio­nal lors des élec­tions euro­péennes. Je constate que la France Insou­mise a aban­don­né son carac­tère patriote et répu­bli­cain au ser­vice des Fran­çais, de l’emploi local, se diri­geant vers com­mu­nau­ta­risme et la divi­sion. Comme une majo­ri­té de Fran­çais, j’observe aus­si que le cli­vage gauche/droite n’existe plus. Il laisse place à une nou­velle confron­ta­tion entre le camp du peuple por­té par Marine et celui des élites repré­sen­té par E. Macron.

Un homme enga­gé pour la paix et conscient du dan­ger isla­miste

C’est lors de plu­sieurs voyages à l’étranger ou dans des zones de guerre que je constate les réels dan­gers pour notre pays. En Ukraine, je par­ti­cipe à plu­sieurs voyages huma­ni­taires notam­ment à Donetsk en aidant à la sur­vie d’un orphe­li­nat. Je constate que la guerre gronde, même sur notre conti­nent. De la même manière, je me rends dans une Syrie dévas­tée, en 2018, puis 2019. Là-bas je prends conscience que l’islamisme est un dan­ger réel qui guette notre pays et auquel il faut dire STOP. Et vite !

À la tête d’un ras­sem­ble­ment inédit dans notre métro­pole de Lyon

Je suis fier et enthou­siaste de mener les listes du Ras­sem­ble­ment natio­nal pour la Métro­pole de Lyon. Nos listes allient pour la pre­mière fois des per­sonnes aux par­cours divers, de gauche, de droite, des his­to­riques du Ras­sem­ble­ment natio­nal, de la socié­té civile, des ensei­gnants de 23 ans, tout comme des retrai­tés de 68 ans. Unis dans un seul et même objec­tif : ser­vir nos habi­tants de la Métro­pole de Lyon !

Ma circonscription

Ma circonscription

Cir­cons­crip­tion H : Décines-Char­pieu, Jonage, Mey­zieu, Vaulx-en-Velin

Contactez-moi !

contactez-moi !

13 + 5 =