sup {font-size:10px; vertical-align: 5%!important;}

Com­mu­ni­qué de presse d’Agnès Marion et d’André Kota­rac du 24 jan­vier 2020

Gérard Col­lomb n’ayant pas dai­gné répondre à notre inter­pel­la­tion sur les quar­tiers de Lyon qui figurent à n’en pas dou­ter dans un rap­port sur l’is­la­mi­sa­tion remis à Chris­tophe Cas­ta­ner par la DGSI, c’est Jean-Yves Séche­resse, son adjoint à la « sécu­ri­té, salu­bri­té et tran­quilli­té publique » qui s’en est char­gé. On pas­se­ra dans un esprit de cha­ri­té sur le bilan de cet adjoint en matière de salu­bri­té et de tran­quilli­té, pour atti­rer l’at­ten­tion de nos conci­toyens sur l’in­quié­tant déni dont il fait preuve sur la ques­tion de la sécu­ri­té publique. Car le com­mu­nau­ta­risme eth­no-reli­gieux poin­té dans le rap­port de la DGSI, qui dresse la carte des 150 zones mises en coupe réglée par les isla­mistes, déchire le pacte natio­nal en fai­sant mon­ter les eaux de la vio­lence.

A entendre Mon­sieur Séche­resse, il n’y aurait « pas de zones de non-droit à Lyon », toutes les salles de prières musul­manes res­pec­te­raient l’es­prit répu­bli­cain, et l’in­quié­tude que nous expri­mons ren­ver­rait à « un fan­tasme de l’ex­trême droite ». S’il n’existe qu’un « sen­ti­ment d’is­la­mi­sa­tion » comme naguère Eli­sa­beth Gui­gou, leur cama­rade de par­ti, évo­quait un « sen­ti­ment d’in­sé­cu­ri­té » éprou­vé par le petit peuple, que Mes­sieurs Col­lomb et Séche­resse lèvent l’hy­po­thèque, qu’ils percent le « fan­tasme » ! Qu’ils portent à la connais­sance du public les élé­ments dont ils ne peuvent pas ne pas dis­po­ser, Mon­sieur Col­lomb tout par­ti­cu­liè­re­ment, pas­sé au minis­tère de l’In­té­rieur ! Qu’ils nous apprennent que la Guillo­tière ne mérite pas l’appellation de « Molen­beek lyon­nais » attri­buée, au terme d’une étude de ter­rain, la France dji­ha­diste, par Alexandre Men­del ! Qu’ils nous montrent que l’at­ten­tat à la bombe de la rue Vic­tor Hugo, celui au cou­teau du métro Char­pennes par des « dés­équi­li­brés d’Al­lah », que les menaces de mort reçues sur les réseaux sociaux par une jeune lyon­naise ayant cri­ti­qué l’is­lam, sont des épi­phé­no­mènes sans aucun ter­reau dans notre ville !

Mes­sieurs, encore un effort pour être vrai­ment répu­bli­cain et faire œuvre de trans­pa­rence sur la réa­li­té de l’is­la­misme à Lyon ! Pour l’heure votre silence, Mon­sieur Col­lomb, est assour­dis­sant et le taux de votre déni, Mon­sieur Séche­resse, radio­ac­tif !